Mali

EN BREF
Le Mali est un vaste pays d'Afrique de l'Ouest enclavé qui compte 15,4 millions d'habitants. Environ 65% de sa superficie est désertique ou semi-désertique. Le Mali est largement dépendant de l'exploitation de ses ressources aurifères, ainsi que de l'exportation de ses produits agricoles. Avec une production d'or qui s'élève à 46 tonnes en 2010, le Mali est le troisième producteur d'or en Afrique, derrière l'Afrique du Sud et le Ghana. L'agriculture est la deuxième activité économique du pays et est principalement confinée à la zone irriguée par le fleuve Niger. Le gouvernement poursuit depuis plusieurs années un programme d'ajustement structurel recommandé par le FMI. Ce programme a aidé notamment l'économie malienne à croître, à se diversifier et à attirer les investissements étrangers.

SECTEUR MINIER
En 1991, suite aux recommandations de l'Association Internationale de Développement de la Banque Mondiale, le Mali a actualisé son code minier. Ceci a permis de dynamiser l'industrie minière grâce à de plus importants investissements étrangers. De 1994 à 2007, les entreprises nationales et étrangères ont obtenu près de 150 licences d'exploration dont 25 permis d'exploitation et plus de 200 permis de recherche. La production d'or au Mali a augmenté de façon spectaculaire, d'une demi-tonne produite annuellement à la fin des années 1980 à plus de 50 tonnes en 2007. Les revenus générés par l'activité minière ont totalisé quelque 300 milliards de francs CFA en 2007, soit environ US $ 563 millions - une augmentation de plus de trente fois les revenus miniers de 1995 qui totalisaient à peine 10 milliards de francs CFA. La part des recettes publiques provenant des contrats miniers, qui étaient à moins de 1% des revenus de l'État en 1989, ont atteint près de 18% en 2007. La juridiction malienne, favorable aux affaires, a attiré d'importants investissements privés, y compris 250 millions de dollars d'Anglogold à Sadiola et Yatéla, et 140 millions de dollars de Randgold à Morila. D'autres mineurs, y compris Endeavour, Anglogold, Iamgold et Randgold, ont des projets miniers dans le pays.

DIVERSIFICATION ECONOMIQUE
Avec le ralentissement de sa production d'or, le Mali a mis l'accent sur le développement de son secteur cotonnier et de son industrie d'extraction de minerai de fer afin de diversifier ses sources de revenus. En outre, cette nation ouest-africaine dispose de richesses minérales abondantes notamment la bauxite, l'uranium, les diamants, les métaux de base et le phosphate. En plus de la ligne de chemin de fer existante qui le relie au Sénégal, le Mali a lancé la construction d'un réseau routier qui le connectera aux pays voisins.

SITUATION POLITIQUE ACTUELLE
En dépit de la situation politique actuelle Malienne, Great Quest continue de développer son projet de Tilemsi et a entrepris divers tests de caractérisation de la roche de phosphate, dont les résultats semblent encourageants. Par ailleurs, l'Entreprise a finalisé l'analyse économique préliminaire (PEA) du projet en Janvier 2013. L'Entreprise maintient ses objectifs d'exploration et compte retourner sur le terrain dès que la situation sécuritaire le permet.

SOURCES
Index Mundi Mali Economy Profile 2012
Consultancy Africa Intelligence
Wikipedia
Africways
Forbes